En ce moment, en France et au delà de nos frontières, de nombreuses entreprises se retrouvent à devoir gérer une crise sanitaire sans précédent qui bouleverse leurs activités. AVENIR Expert vit la crise sanitaire et doit repenser et adapter son organisation, sa communication, …

De près ou de loin, chaque organisation doit désormais faire des choix, gérer des équipes, adapter son management, des clients tout en essayant de préserver l’avenir de son entreprise. Alors comment gérer une crise? Comment communiquer sur celle-ci? Quelles procédures mettre en place ? La gestion de crise est une compétence clé des entreprises. Comme vous, nous échangeons, beaucoup, nous apprenons, nous testons… Nous avons donc décidé de vous partager nos conseils pour gérer la crise.

Conseil 1 : créer une cellule de crise

Une crise apparaît toujours soudainement et est difficile à anticiper. Personne ne peut y être parfaitement préparé, ni même les chefs d’entreprises. La pression qu’entraîne un événement comme celui-ci ne peut pas être supportée par une seule personne. Dans l’élaboration d’une cellule de crise, il faut nommer une équipe avec des rôles précis. Cela permet d’agir plus rapidement et d’arbitrer les décisions. Une personne doit avoir le rôle de porte-parole. Quelqu’un d’agile, de formé, qui saura s’adresser à un public et répondre aux questions au nom de l’entreprise.

En période de crise comme celle que nous traversons actuellement, les repères des entreprises peuvent vite partir en éclat. Si nous pouvons vous donner un conseil que nous avons nous-mêmes appliquer : recentrez-vous sur les valeurs de votre organisation… Encore plus quand vous mettez en place une cellule de crise. C’est l’élément qui vous aidera à traverser la tempête sans perdre le cap.

Conseil 2 : développer le leadership

Rappelez et montrez à vos équipes que les décisions ne se discutent pas. En période de crise, le management peut être amené à évoluer. La décision peut être centralisée et les équipes sont dans l’application et non dans la discussion.

Une crise nécessite du leadership et des décisions réfléchies. Une décision prise rapidement ne sera pas forcément la meilleure. Dans le contexte actuel, il faut trouver un équilibre entre la santé économique de son entreprise et la santé des employés. Faut-il mettre toute mon équipe au chômage partiel? Ou avoir recourt au télétravail?

Ne vous mettez pas une sorte de faux chronomètre en tête en pensant que vous devez décider rapidement. Cela peut conduire à un résultat regrettable qui pourrait être évité. Avec votre équipe, attendez plus longtemps pour obtenir des informations et des précisions supplémentaires. Laissez les choses évoluer avant de trancher dans l’immédiat. Il faut être rigoureux et serein pour rester rationnel, pour arbitrer la prise de décision.

Conseil 4 : être transparent

La crise sanitaire que nous traversons bouleverse la stratégie des entreprises. L’inconnu peut susciter de l’inquiétude pour les collaborateurs. Depuis lundi dernier, les équipes font face à de nombreux changements qui modifient leur quotidien et leur environnement de travail. Les collaborateurs vont craindre pour leur charge de travail, pour leur équilibre de vie, pour leur emploi.

Soyez transparent avec vos équipes, donnez les informations nécessaires en étant clair et précis.

Conseil 5 : être à l’écoute et présent pour vos équipes

N’oubliez jamais de communiquer avec vos équipes. Du jours au lendemain, les collaborateurs de votre entreprise se retrouvent seuls, parfois en télétravail, ou au chômage partiel. Lorsque le télétravail est imposé, il peut intensifier le stress chez certaines personnes. Le climat anxiogène dans lequel nous évoluons en ce moment rend le contrôle de ses émotions plus difficile. Plus que jamais les employeurs vont devoir placer l’empathie au cœur de leur stratégie managériale. Pourquoi est-elle si importante en cas de crise ? C’est une capacité qui permet de ressentir les émotions des autres en se mettant à leur place. 

Des professeurs à l’Université de Columbia ont développé cette formule complexe :

  • L’honnêteté compte pour 20 %.
  • La compétence (expertise) compte pour 15 %.
  • Le dévouement compte pour 15 %.
  • L’empathie compte pour 50 %.

Dans le contexte actuel, il vaut mieux comprendre les émotions de ses collaborateurs et de ses clients.  N’hésitez pas à augmenter votre empathie : apportez votre soutien à vos collègues, demandez-leur comment ils vont, ayez des attentions personnalisées, allez à l’essentiel pour les tâches à réaliser…Rassurez-les en prenant le temps d’échanger sur d’autres sujets que l’entreprise. Un remerciement, un “ça va aujourd’hui?”, est très apprécié lorsque votre équipe n’a plus aucun contact physique avec ses collègues.

Montrez aux collaborateurs que pendant cette période, vous avez toujours confiance en eux. Non seulement parce que la confiance est l’un des piliers du télétravail, mais aussi car vous savez que quoi qu’il arrive, ils ne vous laisseront pas tomber.

Managers, collègues, employeurs, dirigeants… à défaut de se serrer la main, serrez-vous les coudes (à distance) et soutenez-vous les uns les autres.

Conseil 6 : communiquer en externe

Montrez à vos clients que, malgré cette crise, vous êtes toujours présents. Dans tous les cas, il faut communiquer, même sur ce que vous ne savez pas. Soyez honnête et partagez les informations que vous pouvez leur livrer.

Les réseaux sociaux sont aussi un bon moyen de communiquer en externe. Dans un premier temps, en cas de crise, arrêtez de poster et revoyez vos publications programmées. Ensuite, choisissez la manière avec laquelle vous allez répondre aux messages. Pensez aussi à adapter votre contenu. Dans tous les cas, évitez de poursuivre vos publications comme si rien ne s’était passé. Cela peut vous porter préjudice et faire croire que votre entreprise ne mesure pas les effets cette crise.

Enfin, pour assurer une bonne communication en externe, soyez réactif. Certes, il est très difficile d’anticiper une crise, cependant, une fois qu’elle est présente, il faut savoir la gérer rapidement.

Conseil 7 : garder la tête froide

Notre dernier conseil, qui est valable pour chaque individu en cas de crise : restez calme et gardez la tête froide. Quand une personne traverse une période de crise, ses émotions peuvent rapidement prendre le dessus. Vous êtes stressé ? C’est normal, vous n’êtes plus maître de la situation et le quotidien de votre structure est bouleversé. Si vous devez prendre une décision, sachez que personne n’aimerait être à votre place. Quoiqu’il arrive, des choix doivent être faits. Alors essayez de prendre du recul face au contexte actuel. Tentez de décompresser et de vous changer les idées pour revenir avec un meilleur état d’esprit. En général, on est un meilleur décisionnaire quand on a les idées claires.

Conclusion : quand la crise devient une opportunité

Voyez la crise que les entreprises traversent en ce moment comme une opportunité pour reconstruire de nouvelles bases. Une crise bien gérée est un véritable levier pour renforcer les liens dans les équipes. C’est aussi l’occasion de rappeler aux clients qu’ils sont au cœur de vos préoccupations. Dans un premier temps la cellule de gestion de crise est là pour vous permettre d’agir et de réagir au présent, mais vous devez aussi penser à l’après. Une crise est aussi la possibilité de réfléchir à l’organisation de demain, d’élaborer une nouvelle stratégie. Il faut mettre en place une cellule de crise stratégique pour permettre la reprise de l’activité… avec des équipes mobilisées et disponibles, qui reviennent motivées et investies.

Anticipez l’après-crise autant pour les clients que pour les collaborateurs. L’heure est à la gestion de l’urgence du moment mais pensez aussi à la renaissance de demain.

AVENIR Expert vous accompagne et nous vivrons ensemble cette période de la vie de votre entreprise

Notre sélection d’articles pour gérer une entreprise qui traverse une crise :